De nouveaux logements à vivre pour demain : un éventail de démarches pour les acteurs locaux

Produire un logement de qualité, apte à répondre aux enjeux de demain, ne va pas de soi. Le 14 octobre dernier, les deux ministères du Logement et de la Culture ont lancé un appel à manifestation d’intérêt dédié. Directeur général de l’Europe des projets architecturaux et urbains, Jean-Baptiste Marie nous en présente les grandes lignes.

Diagonal : L’appel à manifestation d’intérêt (Ami) “Engagés pour la qualité du logement de demain” vient d’être lancé. Que vise-t-il ?

Il constitue une des suites très concrète de la démarche “Habiter la France de demain” engagée par la ministre du Logement Emmanuelle Wargon. Placé sous le signe de l’inventivité, il invite les maîtres d’ouvrage associés à des architectes à expérimenter de nouvelles manières de fabriquer, de concevoir le logement.

Quelles évolutions dans les modes d’habiter poussent à renouveler les pratiques ?

Avec la crise de la Covid-19, les français réinterrogent profondément leur relation au logement. Ils souhaitent disposer d’espaces plus spacieux. Leur besoin de liens plus forts à la nature s’exprime. Il est aussi question de la place de la cour, des rez-de-chaussée, des terrasses, des balcons. Dans le sillage de la crise environnementale, la crise sanitaire renforce encore l’impérieuse nécessité d’adapter les villes au changement climatique, d’atténuer les pics de chaleur urbains. Par ailleurs, déjà mis en relief par le mouvement des gilets jaunes, le rapport du bâti aux centralités devient crucial.

La qualité d’usage revient donc au centre, et pour tout type de logement. Ceci intègre la maîtrise des coûts, l’accès à un logement abordable. En ce sens, notre programme s’inscrit dans la continuité des rapports sur la qualité des logements remis par Pierre-René Lemas le 19 janvier 2021 et par Laurent Girometti et François Leclercq, le 9 septembre 2021 (1). En fait, il s’agit de penser un logement qui offre une qualité architecturale, une qualité d’usage, et dans le même temps qui réponde aux enjeux de la transition écologique. Ces travaux visaient à définir de nouveaux modes de faire entre maîtres d’ouvrage et architectes, tout en prenant en compte l’insertion urbaine dans le dispositif ; c’est dans la veine de ces objectifs et des préconisations qui en résultent que le programme “Engagés pour la qualité du logement de demain” s’inscrit.

En quoi ce lancement conjoint de l’Ami par Roselyne Bachelot et Emmanuelle Wargon apporte-t-il une dimension nouvelle ?

Cette alliance du ministère de la Culture et de celui de la Transition écologique en charge du Logement est assez inédite. L’ordre national des architectes et la profession l’ont souligné. Aujourd’hui, arriver à instaurer un vrai dialogue entre qualité architecturale et transition écologique au cœur des projets devient une nécessité. Désormais, la qualité architecturale passe par l’inscription de la transition écologique dans nos lieux de vie. Et réciproquement, la transition écologique ne peut s’incarner que dans l’expression d’une architecture de qualité restant compatible avec des coûts maîtrisés.

Fort d’un large éventail de situations locales, on en appelle aux talents et à l’engagement des professionnels, des maîtres d’ouvrage, des collectivités pour expérimenter de nouveaux modes de faire sur les territoires.

Quelles sont les conditions pour remettre sa candidature ?

Portant sur des projets concrets, les candidatures sont à remettre avant le 18 février 2022. Il peut s’agir d’une équipe solidaire, constituée d’un maître d’ouvrage – public ou privé -, d’une collectivité et d’un architecte. Ou d’un maître d’ouvrage et d’une collectivité avant que l’architecte ne soit choisi (2).

Trois sujets fondateurs préside à cet Ami. Axe fort, il s’agit déjà de travailler à la qualité d’usages du logement. Plus globalement, la transformation des modes de vie et les nouveaux enjeux sociétaux en appelle à la créativité. Etre créatif en interrogeant les types d’habitation. Être créatif aussi en revisitant les processus et la chaîne de production du logement. Pierre-René Lemas l’explique très bien. La place de l’architecte notamment est questionnée depuis les phases les plus amont – dès les études d’opportunité – jusqu’aux phases de maintenance et de cycles de vie du logement.

Comment les équipes lauréates seront-elles choisies ? Et de quel accompagnement bénéficieront-elles ?

En mars prochain, un jury pluridisciplinaire sélectionnera 100 équipes lauréates. Elles porteront le sceau d’excellence “Engagés pour la qualité du logement de demain”. Valorisées lors d’évènements, d’une exposition à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, il s’agit de diffuser massivement des outils, méthodes et processus ayant fait leurs preuves. Vingt projets bénéficieront d’un accompagnement spécifique par l’intermédiaire d’un incubateur qui sera lancé en juin 2022. Ces projets pourront aussi profiter d’un soutien financier de la Caisse des Dépôts – partenaire de l’Ami – ainsi que d’un programme de recherche architecturale. Les écoles nationales supérieures d’architectures, leurs unités de recherche et les chaires partenariales du ministère de la Culture seront mobilisées.

L’engagement de la profession est inédit et les architectes s’en emparent massivement. Faisons donc place à l’inventivité pour qu’émerge ce vivier d’opérations, au service d’un logement de demain pour tous !

Propos recueillis par Nathalie Garat.

(1) Rapport de la mission sur la qualité du logement Référentiel du logement de qualité” de Laurent Girometti et de François Leclercq (Septembre 2021)

https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Rapport%20Mission%20Logement%20210904.pdf

Rapport “sur la qualité des logements sociaux” Pierre-René Lemas (janvier 2021)
https://www.ecologie.gouv.fr/remise-du-rapport-lemas-sur-qualite-des-logements-sociaux

(2)  Pour en savoir plus sur les conditions détaillées, rendez-vous sur le site de l’Epau

https://epau.archi.fr/home/programme, et prochainement sur le site internet dédié au programme : www.engages-pour-la-qualite-du-logement-de-demain.archi.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search